Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

ICM : Symboles, valeurs et DDHC de 1789

Publié par

Différence entre République et démocratie

République : Forme de gouvernement qui s'oppose à la monarchie. La République peut ne pas être démocratique si le pouvoir n'appartient qu'à un seul ou à une minorité. Il existe des républiques totalitaires. De même, des monarchies où le gouvernement est choisi par élections sont démocratiques

Démocratie : régime politique où le pouvoir est détenu par le peuple. Séparation des pouvoirs et participation des citoyens à la vie politique, par l'usage du droit de vote.

1. Les représentations de la République française

Art. 2 de la Constitution de 1958 : "La langue de la République est le français. L'emblème est le drapeau tricolore. L'hymne national est la Marseillaise. La devise de la République est "Liberté, égalité, fraternité". Son principe est gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple. "

Symbole : signe qui exprime une idée, un concept ou une notion. Ex : Marianne

Emblème : définit l'identité d'une personne ou groupe. Ex : le drapeau

- Le drapeau tricolore : Historiquement, réconciliation entre le blanc, couleur royale et le bleu et le rouge, couleurs de la ville de Paris, sous la révolution française. La constitution de 1958 a fait l'emblème de la République.

- L'hymne national : la Marseillaise. Le "chant de guerre de l'armée du Rhin", écrit en 1792 par Rouget de Lisle. Chant de guerre révolutionnaire et  hymne à la liberté, à la suite de la déclaration de guerre du roi à l'Autriche. Chant repris lors de l'assaut des Tuileries. Déclaré ensuite chant national. Interdite sous l'empire et remise à l'honneur lors des révolutions des 1830 et 1848. Devient hymne national en 1879. Dès la libération en 1944, une circulaire du MEN préconise de faire chanter la Marseillaise dans les écoles. Obligatoire depuis 2005, la Marseillaise et son histoire. Cependant, polémiques à cause de la violence des paroles.

- La fête nationale : le 14 juillet. Date retenue en 1880 comme date de la fête nationale, en souvenir de 1790, fête de l'unité nationale suite à la prise de la Bastille de 1789. Caractère patriotique et militaire.

- Marianne, symbole de la République : figure allégorique de la République française, femme à bonnet phrygien, représentant la liberté (porté par les esclaves affranchis en Grèce et à Rome). Prénom répandu dans les milieux populaires et aussi contraction de deux prénoms chrétiens, aussi ceux des reines de France. Sous la IIIème République, les bustes se multiplient. Marianne debout = "la semeuse" (sur les pièces), fait écho à la France rurale.

Léon Gambetta : homme politique français républicain. L'une des plus importantes personnalités politique de la 3è république, joua un rôle clé dans la pérennité du régime républicain en France. Propose la Marseillaise comme hymne, le 14 juillet comme date en 1880. Il chercha à célébrer les fondements du régime.

 

2. La devise et les valeurs de la République.

"Liberté, égalité, fraternité"

- Liberté : Dans la DDHC : "Pouvoir qui appartient à l'Homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d'autrui; elle a pour principe la nature, pour règle la justice, pour sauvegarde la loi". Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu'il te soit fait. Indissociable de l'égalité : droits égaux donc liberté limitée pour le respect de la liberté des autres, et eux de la mienne.

- Egalité : Egalité devant la loi quelque soient nos croyance religieuses, couleurs de peau, sexe, idées... "Sans distinction d'origine, de race ou de relignion". Le suffrage universel reflète l'égalité politique. Tous les citoyens participent à l'élaboration de la loi. En 1944, droit de vote des femmes.

- Fraternité : Sentiment individuel vis-à-vis de l'autre. Se manifeste par la solidarité. Ordre moral, volonté de vivre ensemble.

 

3. La DDHC ( lire la DDHC )

Le 26 aout 1789, les grands principes qui fondent le nouveau régime sont rassemblés dans une déclaration solennelle. Ce texte est le préambule de notre constitution. 17 articles : liberté, égalité, primauté de la nation, ce qui limite la liberté, la loi et son élaboration, droit à la sûreté, liberté d'opinion, religieuse, laïcité, impôts répartis entre tous, séparation des pouvoirs, droit de propriété, résistance à l'oppression.

 

4. La laïcité

Séparation de l'église et de l'état. S'est imposée progressivement de 1789 à 1905. Art.10 de la DDHC : "Liberté religieuse dans sa dimension de neutralité".

1905 : la République cesse de se définir comme une nation catho. Egalité entre les citoyens quelles que soient leurs croyances. L'état doit donc veiller à ce que chaque croyance soit respectée et qu'aucune ne cherche à s'imposer aux autres. L'état n'intervient pas dans les fonctionnements de la religion. Sauf exception Alsace-Lorraine sous régime concordataire, les prêtres sont salariés par l'état.

La laïcité n'empêche pas l'enseignement du fait religieux. Transmission de connaissances et de références sur le fait religieux et son histoire.

L'émergence de signes d'appartenance à une communauté religieuse dans l'espace scolaire a imposé le vote d'une loi en 2004 sur le port de signes ou de tenues manifestant une apparence religieuse. La mise en œuvre d'une procédure disciplinaire est précédée d'un dialogue avec l'élève. Des autorisations peuvent être accordées pour les grandes fêtes religieuses.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog